FAUCHON, UN FUSHIA SURPRENANT

L’HISTOIRE
Natif du Calvados, Auguste Fauchon installe dès 1886 place de la Madeleine une voiture des quatre saisons proposant fruits et légumes des meilleurs vergers et potagers de France. Entrepreneur créatif et audacieux, voulant « être le seul, voire l’unique », il signe de son nom sa sélection de produits d’exception de plus en plus large : cafés, chocolats, thés, confitures, biscuits,.. ce qui fait de FAUCHON une des enseignes parisiennes les plus chics. On vient dès lors chercher dans ses magasins ce qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Auguste a créé la Marque FAUCHON. En 2004, Michel Ducros devient le président de Fauchon. Il veut donner du sang neuf à la marque.
LA NUANCE
Le rose fushia est introduit en 2004 pour moderniser le logo noir et blanc inchangé et qui date des années 1930. C’est un rose affirmé, qu’Isabelle Capron, la nouvelle Directrice Générale retrouve dans les archives de la société. Cette couleur surprenante rappelle la praline et certains petits fours sucrés. Est-elle cependant vraiment gourmande ?
LA STRATÉGIE COULEUR
L’introduction de cette nouvelle identité répond à la volonté de donner du sang neuf à FAUCHON: « repositionner, rajeunir et redéployer la marque ». Nouvelle image, nouvelles lignes de produits, nouvelle mise en scène : des produits d’exception dans un lieu d’exception. Les images graphiques de la communication apportent à la marque une visibilité et une image haut de gamme.
La prochaine histoire de couleur concernera la marque LACOSTE.

BRUICHLADDICH : UN WHISKY TURQUOISE, ENTRE MER, CIEL ET TOURBE 

un turquoise dénommé Aqua, entre ciel, mer et tourbe écossaise

L’HISTOIRE : Bruichladdich est une distillerie de whisky située sur l’île d’Islay sur la côte ouest de l’Écosse. l’une des neuf distilleries de l’île. Créée par trois frères, les Harveys,  fermée en 1994, elle est réouverte en 2001 par un groupe de passionnés, qui ont à coeur de conserver méthodes et gestes d’antan. C’est une rescapée de la modernisation qui a  eu l’honneur jusqu’en 2015,  d’avoir comme chef Jim Mc Ewan, élu plusieurs fois « distillateur de l’année ».

Si les machines ancestrales sont toujours en fonction et qu’aucun ordinateur ne soit admis au sein de la production, la distillerie se dit « progressive », c’est à dire respectueuse du passé mais ouverte aux innovations.

LA NUANCE : la distillerie a donné le nom d’ « Aqua » à la couleur du logo, largement reprise sur le site (réel et web). Une couleur vibrante, ni tout à fait bleue, ni tout à fait verte, qu’on aime ou qu’on déteste. Inspirée de la couleur de la mer sous le soleil d’un jour de printemps, changeante et capricieuse, elle véhicule un caractère affirmé, tel qu’on aime le retrouver dans le whisky, et particulièrement dans le Laddie Eight.

LA STRATÉGIE MARKETING : la distillerie affiche clairement sa volonté de se différencier, et de casser les codes du marché. De même qu’elle innove sur sa communication, très proche du terroir. Cette couleur identitaire,  turquoise,  intermédiaire, médiatrice peut renvoyer au choix entre les whiskies tourbés et ceux qui le sont moins ou pas du tout. Ce peut être aussi une invitation vers une clientèle plus jeune et féminine, « funky », qui peut se traduire par « stylé ». C’est tout à fait le moment !

C’est FAUCHON  qui sera le sujet de notre prochain article.

CARAN D’ACHE : DU NOIR AU MULTICOLORE ET DU BOIS AUX MATIÈRES SOPHISTIQUÉES

la gamme de produits, l’évolution du logo, les icônes suisses

L’HISTOIRE : c’est avec l’unique gamme de crayons de couleur au monde dont la mine est soluble à l’eau, Prismalo que CARAN D’ACHE révolutionne en 1931 le monde de l’écriture. L’entreprise, célèbre pour ses crayons graphite noirs, passe désormais à la couleur. Le personnage « Bonne Mine » qui signe en noir et blanc la performance et la qualité des crayons graphite CARAN D’ACHE est supplanté par un alpage suisse multicolore coiffé de la blancheur du majestueux Cervin dans une boite métal rouge. La Maison de Haute Ecriture saura innover régulièrement dans les fournitures pour art et dessin et instruments d’écriture : le technograph, un crayon graphite en bois de cèdre doré à l’or fin, Neocolor, des pastels à la cire, enfin un crayon de couleur avec la plus haute résistance à la lumière, Luminance 6901.  Elle a célébré avec brio ses 100 ans en 2015.

LES NUANCES : jusqu’à 120 couleurs, une très large palette, pour les boites de crayons de couleurs. Quant aux stylos bille, le choix des fourreaux se limite à 5 couleurs maxi avec un discours riche sur les couleurs et les matières sélectionnées.

LA STRATÉGIE COULEUR :

Elle est subtile et plurielle. Elle s’exprime à la fois par le nom évocateur des produits pour les gammes de stylos bille avec des parti-pris intéressants comme 849 Tropical, une gamme de cinq dégradés de couleurs vives – du bleu lagon au rose fuschia en passant par le jaune citron -, ou encore Léman Grand Bleu, une gamme de stylos dont le corps est habillé d’une laque bleue azurée, brillante et translucide. Elle puise dans la culture Suisse, soit dans l’appellation des produits comme Collection Leman, qui fait référence au siège genevois de la société, soit dans l’utilisation du rouge national (boites de métal ou couverture d’agenda), ou encore grâce au partenariat d’un film au nom de couleur « La tortue rouge ». Enfin, des tutoriels expliquent l’utilisation de la couleur pour les  crayons de couleurs. Quant au point de vente, les mises en scène séduisent par les arcs en ciel des boites de crayons de couleurs ouvertes. Notre âme d’enfant retrouve l’émotion ressentie à l’ouverture d’une boite de crayons de couleur bien rangée.

La prochaine histoire de couleur concernera la marque de whisky et de gin Bruichladdich.

LE JAUNE CLICQUOT,  UNE ÉTIQUETTE JEUNE DE 140 ANS  !

L’HISTOIRE : Barbe-Nicole Clicquot, plus connue sous le nom de Veuve Clicquot, reprend à  27 ans les rennes de l’entreprise de son mari décédé. Elle sera à l’origine de nombreuses « premières » dans l’histoire du Champagne : millésimes, rosés, table de remuage (entre autres), ainsi que la fameuse étiquette jaune reconnaissable parmi mille bouteilles.

Forte visibilité, nuance orangée, déclinaison

Comment distinguait-on les champagnes millésimés de ceux qui ne l’étaient pas ? L’archiviste, qui officie dans les locaux du patrimoine historique de la maison, vient de trouver la clé de l’énigme «au détour d’une correspondance commerciale» datant de ce début du XIXe siècle. Selon cette source, on nouait, tout simplement, un ruban jaune (le désormais célèbre « jaune Clicquot ») autour du col des flacons des premiers vintages ! Ainsi les identifiait-on du premier coup d’œil dans les caisses en bois où ils cohabitaient avec d’autres bouteilles de la gamme.

A partir du milieu du XIXe siècle et du développement d’un champagne dit « sec » (moins dosé en sucre), Veuve Clicquot décide d’habiller ses bouteilles d’une couleur qui les différenciera des autres cuvées : c’est la naissance de l’étiquette jaune, en 1877.

En 1945, le Veuve Clicquot Ponsardin Sec est rebaptisé en Veuve Clicquot Ponsardin Brut, devenant ainsi l’unique Carte Jaune que nous connaissons aujourd’hui et dont la tradition se perpétue 140 ans plus tard. Cette couleur jaune est rapidement devenue un code identitaire indissociable de la Maison Veuve Clicquot.

LA NUANCE : c’est un jaune radiant, éclatant, vibrant. Une couleur gaie et chaleureuse. Au fil des années, la couleur de l’étiquette s’intensifie pour presque s’apparenter à de l’orange, permettant de distinguer plus facilement les cuvées de la Maison dans l’obscurité des caves. Récemment, le rouge accompagne ce jaune orangé soit dans la typo, soit en à plat en surimpression du jaune.

LA STRATÉGIE COULEUR : la marque propose une collection de produits Jaune Clicquot en lien avec le voyage. Cela fait référence aux longs trajets des caisses sur les navires pour satisfaire la clientèle internationale et les aventures qui en découlèrent.  La première en 1814 est un coup de maitre : être présent sur le marché russe à la levée du blocus. Louis Beaune, l’ homme de confiance de la Veuve Clicquot part sur un bateau avec 10 000 bouteilles qui ont permis d’être sur place à temps pour fêter le retour à la paix.

Une  autre façon de décliner le Jaune Clicquot concerne les emballages encourageant la consommation à l’extérieur (sac shopping, sac isotherme). Plus nouveaux, le brunch Veuve Clicquot qui revisite ponctuellement le brunch dominical : 3 lieux en France, 4 dates de brunchs gourmands. Et bien entendu, un cru Brut Carte Jaune, assemblage de 50 à 60 crus différents.

Le jaune est identitaire et fil conducteur de la marque Veuve Clicquot. Il lui a permis de se différencier et lui a donné de la visibilité, même dans de faibles conditions d’éclairage (nuit, cave). Là encore, la persévérance est récompensée.

Demain, Couleur & Marketing vous parlera d’une autre marque centenaire : CARAN D’ACHE.

TIFFANY : un bleu particulier qui suffit à signifier la marque

Jusqu’à Noël, Couleur & Marketing vous raconte régulièrement une histoire de couleur portée par une marque choisie dans tous les secteurs, tous les pays et de positionnements variés. En cette période de fêtes, honneur à TIFFANY, le célèbre joailler américain fondé en 1837 et à sa célèbre boite bleue, « The blue box », que toute femme rêve un jour de recevoir.

boite turquoise et ruban blanc

Créée par Charles Lewis Tiffany au début du XIXème siècle à New York, la marque se fait connaitre pour la qualité de ses bijoux en argent, puis en 1886 pour sa bague de fiançailles en diamant. Dès lors, la boite bleue entourée d’un ruban blanc devient la signature d’un cadeau prestigieux, le plus souvent un bijou et la signature de la marque est presque invisible.

Pour la première fois au début de l’automne 1845, l’ensemble des créations des maitres artisans de la marque est publié dans un livre, logiquement appelé le Blue Book. C’est lui qui annonce les tendances en matière de bijoux. L’édition 2017, concomitante  à la réouverture du magasin de Burrard Street à Vancouver en mai, présente l’art de la nature décliné en 6 thèmes.

Le bleu TIFFANY, en anglais « robin’s egg blue » est en fait un  turquoise léger, qui porte la référence Pantone 1837 (date de création)  mais qu’on ne peut copier car la couleur est protégée depuis 1998, de même que le ruban blanc qui entoure la boite.

La couleur est culturelle : le premier bleu qui vient à l’esprit en France serait une nuance beaucoup plus saturée, comme un bleu roi. Pour TIFFANY, la couleur turquoise est devenue sa signature et s’associe au mot « bleu » comme une évidence acquise grâce à 130 ans de persévérance et de cohérence.

Sachez-le, la boite bleue n’est pas réservée aux américains et TIFFANY possède 7 magasins en France.

Demain, Couleur & Marketing vous parlera du Jaune CLICQUOT. Un verre de champagne pour les fêtes ! 


Formation Couleur et Stratégie


Sessions 2018 à Paris

  • 1er et 2 février
  • 21 et 22 juin
  • 4 et 5 octobre

Voir le programme (pdf)