Les « Chubby » sticks, un partenariat éphémère entre cosmétique et crayons de couleurs

Ce sont les consommateurs qui ont été à l’origine de cette collection de rouges à lèvres. Il y a deux ans, sur Youtube, de nombreux tutoriels expliquaient comment se maquiller avec des crayons de couleurs Crayola. La marque a réagi en expliquant sur son site web que ses produits n’étaient pas formulés comme des cosmétiques.

L’idée a progressé et un partenariat entre les marques CLINIQUE et CRAYOLA a permis de lancer une édition limitée de 10 teintes sous forme de gros crayons dénommés « chubby » signifiant joufflus. La gamme de couleurs comprend  7 teintes « naturelles » (rose, pêche) auxquelles s’ajoutent trois teintes plus intenses.

D’abord vendus en début d’année 2017 aux Etats-unis, 17 dollars pièce ou en kit par huit (PVC 49,50 dollars) et par quatre (PVC 25 dollars), une façon judicieuse de jouer la séduction des harmonies. Les teintes tirent d’ailleurs leur nom des emblématiques Crayola® tels que Razzzmatazz, Mauvelous ou encore Mango Tango.

Ils sont arrivés en France en mai, au BHV Le Marais dans un pop-up store.

Prikzer 2017 attribué aux architectes espagnols du musée Soulages : une palette simple et efficace

C’est RCR Architectes qui vient d’obtenir le prestigieux prix Prikzer qui récompense le travail d’un architecte vivant ayant montré, à travers ses projets et ses réalisations, les différentes facettes de son talent et qui a eu un apport significatif à l’architecture.

Le trio Rafael Aranda, Carme Pigel et Ramon Vilalta est connu en France puisqu’il a réalisé, en collaboration avec G. Trégouët le musée Soulages à Rodez en 2014. Leur palette colorielle est sobre car le matériau prime. Ce peut être tous types y compris l’acier recyclé et le plastique, mais toujours choisi en corrélation étroite avec le projet ou le lieu (acier pour un cuvage, …). Il sera alors décliné sur  l’ensemble du projet, ce qui confère à la réalisation une simplicité et une force évidente. Une attention particulière est portée par le trio sur la connexion entre l’intérieur et l’extérieur, et on découvre une architecture expérimentale, légère, qui n’hésite pas à intégrer la transparence.

Parmi leur réalisations les plus colorées, j’ai choisi le jardin d’enfants El Petit Comté à Besalú, Girona, Spain, 2010 (en collaboration avec J.Puigcorbé) : un bâtiment presque rectangulaire est entouré de tubes verticaux de diamètres différents, qui font penser à des crayons de couleurs géants. Certains tubes sont mobiles et invitent les enfants à jouer. L’ensemble forme un arc en ciel.

Le site Archilovers vous fait découvrir l’ensemble des réalisations du cabinet catalan. 

Une construction en béton polychrome ?

Le Centre Français de la Couleur organise sa première réunion de l’année 2017 sur le thème « la maison Hennebique de la construction à la rénovation, une construction en béton polychrome « 

Projection du film documentaire, rencontre avec le réalisateur et l’auteur du film de 32 mn (2016), Philippe Denizet et Jean-François Belhoste (EPHE). Château d’eau-minaret, tour-terrasse, tourelle, échauguette, encorbellements, jardins suspendus, garde-corps rouges, gargouilles et fantaisies médiévales…

Les garde-corps de la maison Hennebique ont été repeints avec la nuance Roue Asti 1683 du nuancier Chromatic de la Seigneurie.

Programme sur le site du Centre Français de la Couleur.
A cette occasion, le nouveau président, Patrick CALLET, présentera les orientations du Centre Français de la Couleur et le programme 2017.
« CFA la Bonne Graine » 200 bis, boulevard Voltaire, 75011 Paris
de 18h à 20h le 20 janvier 2017 (métro Charonne).
Venez nombreux !
Entrée 3€ sur inscription sur : contact@centrefrancaisdelacouleur.fr en précisant dans l’objet du message « 20 JANVIER ».

UNE ANNÉE ENCHANTÉE

Pour tous mes amis qui aiment les couleurs, la danse et les chants mais aussi le vélo, la nature et les apéros, que cette année en mouvement et fluidité vous offre de nouvelles aventures chromatiques à partager.

Aux origines de la couleur du rouge Père Noël

En 3 minutes, grâce à Franck Ferrand, écrivain et journaliste français spécialisé en histoire, vous remettrez en ordre et en place l’origine de la couleur rouge pour le manteau du père Noël : d’abord Santa Claus dans les pays du Nord et aussi le Nord de la France. Puis les Etats Unis en 1863 sous la plume de Thomas Nast du Harper’s Weekly, un journal politique new-yorkais. Ce n’est qu’en 1931 que Coca-Cola demande à Haddon Sundblom de représenter le personnage du Père Noël en train de boire une bouteille de Coca Cola pour augmenter ses ventes pendant la période hivernale. Joyeux Noël à tous !

http://eur1.fr/nAALZwA

 

Le Père Noël de Thomas Nast


Formation Couleur et Stratégie


Sessions 2018 à Paris

  • 1er et 2 février
  • 21 et 22 juin
  • 4 et 5 octobre

Voir le programme (pdf)