Bluebretzel, les tee-shirts aux couleurs uniques

Comment ajouter de la valeur à un tee-shirt et le vendre aux environs de 85€ (prix public conseillé)? Grâce à la couleur ou plutôt à certaines couleurs dont l’histoire est si particulière que chacun a envie de la porter avec fierté. C’est le pari que fait Jean-Gabriel Causse en créant Bluebretzel, les tee-shirts aux couleurs de légende. Les 7 couleurs de la gamme font écho dans nos mémoires : le regard de Mona Lisa (marron clair), la couleur d’origine de la Tour Eiffel (orangé), le sorbet framboise de la maison Berthillon, la 2CV verte Citroën, le caviar de Beluga Royal de Kaspia, le sable de Hyams Beach à Jervis Bay en Australie (écru) et la terre vue depuis Apollon 17 (bleu).
Jean-Gabriel Causse précise comment il a saisi chaque teinte (endroit et méthode de mesure, date). Il parle ainsi de « la teinte exacte de l’iris de la Joconde sous François 1er » et pour le bleu « du très célèbre cliché pris à partir d’Apollo 17 à 28000 miles d’altitude. Nous avons sélectionné la zone à l’exacte verticale d’Apollo (au large de Madagascar) pour minimiser les interférences atmosphériques ». Quant à la couleur d’origine de la Tour Eiffel, elle a été relevée sur un rivet d’époque.
Chaque couleur a fait l’objet d’une étude chromatique approfondie par des experts : mesure de la courbe de réflectance avec des spectrocolorimètres Konica-Minolta, reproduction fidèle par la teinturerie de Coquelles dans le Nord de la France, l’une des plus prestigieuses de France.
La qualité est également un axe stratégique : écart de teinte invisible à l’œil (delta e inférieur à 1), permanence de la couleur quel que soir l’illuminant (soleil, lumière artificielle…) , parfaite solidité des couleurs dans le temps, jersey fin double fil (coton équitable sans OGM labellisé Max Havelaar, associé au cachemire et bambou). Le style (2 modèles homme et 3 modèles femme) a été confié à Thierry Becet, modéliste pour les plus grandes maisons de couture parisiennes.
Quant au nom de la société, il fait référence à l’accident de Georges Bush qui s’était étranglé en avalant un bretzel…!
Voir le site de bluebretzel

Mieux qu’un numéro ou un nom, c’est une histoire, voire un mythe que l’on porte sur soi. Il est d’ailleurs sérigraphié à l’intérieur du col (pas d’étiquette). Le choix de la couleur comme axe stratégique et son exécution soigneuse en fait une vraie source de différenciation. La déclinaison est infinie et plusieurs nouvelles couleurs seront d’ailleurs présentées au printemps prochain. Couleur & Marketing fait confiance à Jean-Gabriel Causse, ex créatif dans la publicité pour nous faire rêver. Quant au nom de la société, il associe une couleur consensuelle, le bleu avec un nom encore plus difficile à écrire qu’à prononcer. L’histoire nous dira si la couleur Bluebretzel deviendra mythique….

bluebretzelparismonalisa.jpg
logo-bluebretzel.jpg

Comments are closed.