Blue Man Group, le bleu comme inspiration

Ils sont trois, viennent de New-York et se produisent en France très bientôt. Le Blue Man Group a déjà joué devant 11 millions de spectateurs au cours des deux dernières années dans les plus grandes salles d’Amérique du Nord. Leur particularité ? Ils portent un masque et des gants bleus et s’inspirent de peintres comme Jackson Pollock.

A l’origine percussionnistes, ils ont créé pour ce spectacle “How to be a Megastar”, des instruments spéciaux comme l’assommeur de piano ou les tuyaux sacs à dos. « Quand on fait du tambour sur de la peinture, les couleurs vives expriment l’impression de luminosité qui vous envahit quand vous laissez votre étranger s’échapper». Ce show nous encourage à retrouver l’inspiration créative comme quand nous étions enfant en train de faire de la peinture et à laisser s’échapper cette partie cachée « qui se sent comme un poisson hors de l’eau ». Les Blue Men sont des personnages énigmatiques, chauves et bleus qui essaient, de façon récurrente, de grimper sur des immeubles. Une métaphore pour exhorter à faire sortir sa créativité, clé de l’individualité. Alors nos rêves les plus fous se réaliseront. C’est ce qui est arrivé à Chris Wink, le fondateur du groupe.

Comments are closed.