Le gang des saris roses

Au Nord-Est de l’Inde, dans l’Uttar Pradesh, région particulièrement pauvre, une armée de neuf cent femmes s’est formée à l’initiative de Sampat Pal Devi, une intouchable illettrée de 47 ans. Armées de « lathis » (bâtons), le « gulabi gang » (gang rose) combat l’injustice, l’inégalité et la corruption dont sont victimes quotidiennement les « dalits » (intouchables).


L’union fait la force et leur donne le courage de revendiquer leurs droits face aux castes supérieures. En public, elles rouent de coups les maris volages, luttent contre les mariages d’enfants, poursuivent les violeurs impunis ou forcent les magistrats corrompus à enregistrer des plaintes. Le rose symbolise pour elle la couleur de la vie, une couleur de lumière et d’espoir, et, affirment-elles, est exempt de toute connotation politique. Le magazine Marie-Claire a publié dans son numéro de Juin dernier un reportage largement illustré intitulé « Justicières en sari »

Comments are closed.