L’inconstance du rose barbie


Pour les coloristes, c’est une référence incontournable quand on veut parler d’un rose très féminin.
Le Wall Street Journal nous révèle qu’à l’approche de ses 50 ans, la célèbre poupée prépare son relancement. Le fabricant américain Mattel souhaite relancer l’intérêt de Barbie auprès des filles les plus âgées qui se sont détournées de la poupée pour s’intéresser aux jeux vidéo entre autres. Cette poupée génère toujours un cinquième du chiffre d’affaires du groupe et l’audit concerne autant la restructuration de la branche chargée du marketing de la marque que la façon dont la poupée est prise en photo dans les publicités.
Les responsables de la marque ont mis en évidence une certaine « inconsistance » au sein du marketing avec l’utilisation de cinq types de logos différents et de quinze nuances de rose dans la couleur de la poupée.

C’est une des règles de la gestion de la couleur: le respect strict de l’exactitude de la nuance car l’œil est capable de discerner des variations très faibles des couleurs qu’il interprète alors comme une différence de qualité.

Comments are closed.