Sélectionner une page

Externe en blouse Bleue au CHU de Limoges

A chaque fonction, sa couleur de blouse : blanche pour les médecins et bleues pour les externes. Cela se passe dans le service des urgences du CHU de Limoges pour diminuer la violence de certains patients. Ceux-ci ne comprennent pas toujours qu’ils ne soient pas pris en charge alors qu’ils attendent depuis longtemps, souffrent physiquement et sont sans doute angoissés. Ils aperçoivent l’un des douze externes qui ne font pas un geste pour les ausculter. Et parfois, la famille s’en mêle.

Depuis le mois de septembre, chaque couleur indique la fonction et seule la blouse blanche a le droit de décider » dit Maïté Belacel du service communication de l’hôpital. Les externes sont en stage et n’ont pas le droit d’examiner les patients, ni de prendre de décisions. « Ils sont là pour apprendre, ils posent quelques questions pour réduire les pistes, mais c’est ensuite au médecin titulaire de poser le diagnostic et de rendre les décisions », explique Stéphane Cibert.

Un dress-code qui permet de prévenir plutôt que de guérir et qui vient compléter les cours de self-defense proposés au personnel depuis 1995.

D’après le Figaro, Joris, étudiant en cinquième année et jeune externe désormais paré de bleu, estime pourtant que les effets sont d’ores et déjà visibles: ‘Ccela crée beaucoup de complicité avec le patient qui, du coup, est très compréhensif et amusé quand il voit une blouse bleue ». Selon lui, la discussion avec les patients « s’engage plus facilement ».

La couleur classe (les blouses blanches, les blouses bleues mais aussi les couleurs de peaux, le sexe et plein d’autres choses). Quant au choix du bleu, la couleur qui ne fait pas de bruit, selon Michel Pastoureau, son coté pacifiste, relaxant en font un choix judicieux.