La couleur sur mesure chez Prada

Prada_CouleurSurMesure_actu_433
Pour 500£ et seulement un mois d’attente, vous pouviez obtenir une paire de chaussure Prada totalement personnalisée. Au choix : 9 modèles, 5 hauteurs de talon, 3 tons de semelles (naturel, bleu clair et noir), 5 matières (cuir, chevreau, daim, cuir imprimé, satin) et des couleurs infinies vives ou neutres ou pastelles. En prime, vos initiales sur les semelles en dessous du logo de la marque.
L’offre de la marque Prada, baptisée « Made to order décolleté » était disponible uniquement dans son magasin de Londres, pendant deux jours.
L’histoire, comptée par Influencia, ne dit pas combien de fashionistas se sont laissées séduire…
L’ANALYSE DE COULEUR ET MARKETING : cela nous rappèle les semelles rouges de Louboutin et aussi la possibilité dans certains magasins Louis Vuitton d’apposer ses initiales sur son sac dans les couleurs de son choix.
La série limitée ou la vente éphémère permet de tester des idées ou de faire parler de sa marque. C’est réussi pour Prada.
5074

Pourquoi les feuilles changent de couleurs en automne ?

P1020066

P1020066

 

 

P1020066

Les raisons de ce changement radical de coloration sont plutôt complexes. Les feuilles sont là pour fournir à l’arbre de quoi vivre et grandir. Au printemps, les jeunes feuilles poussent et commencent à produire pour lui cette nourriture indispensable grâce à un mécanisme perfectionné appelé photosynthèse. La photosynthèse utilise l’énergie du soleil pour combiner les matériaux bruts prélevés par le sol et l’air. La plante a donc besoin de plusieurs ingrédients de base : du soleil, de l’eau et du dioxyde de carbone ou CO2 (qui est également le gaz que nous rejetons par la respiration).

Lire la suite »

Bye-bye grisaille par Monoprix

Monoprix rend le quotidien moins quotidien en mettant des couleurs et de l’optimisme dans la vie et nous fait un clin d’oeil en créant la première affiche capable de générer un véritable arc-en-ciel pour illustrer le message « bye-bye grisaille » : lorsque le soleil commence à apparaître, le panneau se met à projeter de l’eau de pluie recyclée qui va automatiquement générer, dans les minutes qui suivent, un véritable arc-en-ciel.  Lire la suite »

Les couleurs de l’architecture d’Archifoto 2014

Archifoto@Roger Frei)_B

 

Archifoto@Franck Bohbot

 

 

 

 

 

 

 

 

Concours international de photographie d’architecture à l’initiative de la Chambre et la Maison européenne de l’architecture – Rhin supérieur, Archifoto 2014 pour la troisième édition a choisi la couleur comme sujet. L’ambition d’Archifoto est de devenir le prix de référence en architecture.

166 photographes issus de 15 pays ont montré comment leur regard sur la couleur aide à la compréhension de l’architecture, du paysage urbain, du monde…

Parmi les lauréats, Couleur & Marketing a remarqué Roger Frei,  Il est à la recherche du sentiment de chez-soi dans les constructions de logements à grande échelle, considérées comme des lieux d’habitation anonymes. Il habite réellement ces  ‘colonies d’habitation’. Il veut nous montrer une ouverture sur une couche encore plus profonde de l’intimité. On a l’impression que l’oeil va pouvoir pénétrer l’intérieur – aussi bien de l’habitation que de la photographie – et observer une autre réalité au-delà de l’image…

Quant au lauréat, Franck Bohbot (Etats-Unis), il a pris le contre-pied du cliché du ‘Chinatown’ animé. Ici, pas de bruits, pas de livraisons, ni de rues animés ou de touristes : le silence et l’architecture du Lower East Side sont rois.

Voir le palmarès complet

 

Bleu comme le ciel de Pékin pendant l’APEC bleu

Beijing Usual Sky

 

 

 

 

 

 

 

En ce moment se tient à Pékin, l’APEC bleu, une réunion hautement stratégique de tous les leaders-présidents et ministres qui comptent en Asie. Au total, 44% de l’économie mondiale sera présente. Sous le regard de représentants des Etats-Unis, du Canada, de l’Australie et de la Russie. Pour faire bonne figure, Xi Jinping, le président chinois, a décidé de faire bonne figure et de rendre son bleu et sa pureté au ciel de la capitale, d’ordinaire gris de pollution. Comment ? Tout simplement en arrêtant la bagatelle de 2500 usines et de 4400 sites de construction à l’intérieur de la ville et en banlieue. Mais aussi dans les quatre provinces autour, et qui à cause des vents auraient pu être sources de grisaille…

La réaction des habitants de Pékin ne s’est pas fait attendre : pourquoi vivre dans une atmosphère viciée alors qu’on peut avoir du ciel bleu et pur ?

 


Formation Couleur et Stratégie


Sessions 2017 à Paris

  • 14 & 15 septembre
  • 30 novembre & 1 décembre

à Roussillon chez ôkhra

  • 6 & 7 juillet

Voir le programme (pdf)